2012 – 2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019

L’effervescence commence

La Bourse du Travail, livrée en novembre 2012, est la première opération du projet qui voit le jour. Son inauguration en avril 2013 marquera symboliquement la renaissance de Fives Cail. 

En 2012, Soreli, devenue aménageur du projet, lance les études opérationnelles nécessaires à sa mise en œuvre : études préalables aux interventions de déplombage, désamiantage, dépollution, démolition, réhabilitation, viabilisation du site …

Les collectivités ont décidé que l’écoquartier sortira de terre en deux phases. Le périmètre de travail de SORELi se concentre ainsi en 2012 sur la phase 1 du projet, soit les 10 ha au nord de la ZAC.

Le programme se précise

A l’issue du dialogue permanent mené entre l’urbaniste, les collectivités et l’aménageur, les études d’approfondissement du plan guide s’achèvent fin 2014, permettant d’arrêter le dessin précis de la phase 1 du projet.

Les caractéristiques des espaces publics du projet sont définitivement établis : le plan repose sur la structure d’origine de l’usine, articulés autour de 3 cours. Le Cours central (dit cours Ouest) sera un espace piéton généreux. Les 2 autres cours, Cours St Louis et Cours Est, seront des espaces circulés et ouverts à la circulation automobile. Il est prévu en phase 1 des allées piétonnes pour connecter les 3 Cours, dont le Passage de l’Internationale.

En phase 1, le stationnement sera organisé en voirie et sur un parking aérien provisoire, pour le stationnement public, et dans 2 parkings silos pour le stationnement des nouveaux résidents et employés.  

Le lycée hôtelier sort de terre

Dès 2014, les chantiers sur le site foisonnent. La construction du lycée hôtelier et de son gymnase, ainsi que la création de la rue couverte adjacente, le passage de l’Internationale, débutent en juin 2014. 

Ces chantiers sont sous maîtrise d’ouvrage Ville de Lille et maîtrise d’oeuvre Caruso Saint John.

Les premiers ateliers projet s’engagent

Dès 2015, les habitants sont impliqués dans le devenir de leur quartier. Une réunion publique organisée en juillet 2015 réunit 600 personnes. Elle donne le coup d’envoi des ateliers riverains.  Les habitants concernés par les différentes transformations du site, dans le cadre des travaux de la première phase, y rencontrent les équipes, pour parler concret : travaux, échéances, circulation… Dès novembre 2015, des ateliers projet sont proposés. 

La rue André Ballet, porte d’entrée Est depuis la station Marbrerie

En 2015, c’est la création d’une nouvelle rue qui débute, elle reliera le parvis du lycée Hôtelier à la rue Pierre Legrand desservie par la station de métro Marbrerie.

La première cuve de récupération des eaux pluviales

En 2015 également est lancée la construction d’une cuve de collecte des eaux pluviales, dans la halle F8 réhabilitée. Fives Cail tirera parti des toitures monumentales de ses halles pour récupérer massivement les eaux de pluie qui iront alimenter les plantations de l’écoquartier.

Reportage photo du chantier de construction de la première cuve de récupération des eaux pluviales

Les ateliers projet se poursuivent

Les ateliers projets accueillent plus de 120 personnes invitées à réfléchir ensemble sur la façon dont Fives Cail pourrait favoriser les rencontres et le bien vivre ensemble, entretenir la mémoire industrielle du lieu. Des espaces spécifiques dans le quartier sont réservés à leurs projets d’animation ou d’aménagement (potagers mobiles, bacs de compost collectifs, aménagements sportifs…) L’un de ces projets a vu le jour en 2016, « des murs ont des histoires à nous raconter » qui déroule l’histoire de l’usine en mots et en images sur les murs de la nouvelle rue André Ballet.

Le Lycée Hôtelier International de Lille ouvre ses portes

Le Lycée hôtelier International de Lille connait sa première rentrée des classes en septembre 2016.
Sur plus de 15 000 m2, c’est un restaurant d’application, 2 magasins d’application (boulangerie et fleuristerie), un hôtel d’application, qui accueilleront à terme plus de 1100 apprenants.

Un nouveau gymnase municipal

Devant le Passage de l’Internationale, un nouvel équipement sportif est inauguré début 2017, le Gymnase Fives Cail Babcock.

L’équipement sportif est  utilisé par le lycée durant les heures d’enseignement pour la pratique des sports collectifs : handball, basket ball, volley ball, badminton.

En-dehors des heures d’enseignement, le soir, le week-end et durant les vacances scolaires, le gymnase est mis à la disposition des structures et associations sportives.

Grâce à ses gradins pour près de 150 personnes, son club house de qualité, ses vestiaires et locaux de stockage, ce nouvel espace abrite dès l’année scolaire 2016-17 de nombreuses rencontres sportives.

L’enseignement de la danse, activités gymniques, préparation physique de sports de combat, activités d’opposition ou de sports de raquettes seront également possible avec une salle de 70m². Enfin une salle exclusivement dédiée à la pratique de l’escalade offre donc de belles perspectives sportives aux quartiers.

Coup d’envoi de l’Avant-Goût de la cuisine commune

Le 30 septembre 2017, près de 400 Lillois et Métropolitains se donnent rendez-vous dans le Passage de l’Internationale pour le « Coup d’envoi de la Cuisine commune ». Cet événement marque le démarrage du projet européen Tast’In Fives subventionné par UIA – Urban Innovative Actions.

Après le partage d’un repas de quartier au cœur du passage de l’Internationale, les visiteurs ont pu découvrir «L’Avant-Goût de la cuisine commune».

Lauréat des trophées de la participation et de la concertation

Les ateliers-projets de Fives Cail ont été distingués, le 2 Octobre 2017, par le prix spécial du jury des Trophées de la participation et de la concertation, décerné par la Gazette des communes, avec le concours du Ministère de la Transition écologique et solidaire et de la Caisse des dépôts

Ce trophée vient récompenser une dynamique de concertation portée par les collectivités et mise en œuvre par Soreli, dans le cadre du projet de reconquête de la friche Fives Cail (concession d’aménagement de 25 ha). Plus de 1.000 personnes rencontrées, des ateliers-riverains, des ateliers-projets avec restitutions vidéos, un site internet dédié… témoignent d’une mobilisation continue d’habitants et d’associations autour de diverses thématiques du projet : qualité des espaces publics, animation du site, mémoire et patrimoine, qualité de l’habitat.

De cette participation intensive, des idées sont nées, susceptibles de favoriser les rencontres et le vivre ensemble : potagers mobiles, bacs de compost collectif, aménagements sportifs, tiers-lieu.

Les chantiers d’espaces publics démarrent

Sur 3 Ha à l’Ouest du site de nouveaux espaces publics se dessinent en plein cœur de l’ancienne usine. 

Le passage de l’Internationale sera totalement traversant.

Le cours JF Cail entièrement réaménagé avec les pavés et rails de l’usine. 

Des allées piétonnes avec des espaces paysagers généreux grâce en partie au système de récupération des eaux pluviales.

Atelier de cuisine avec les Sens du Goût à l'Avant-Goût de la Cuisine Commune
La Friche Gourmande et ses terrasses de plein air - crédit : Friche Gourmande

L’Avant-Goût et la Friche Gourmande préfigurent les Halles Gourmandes

Après un Coup d’envoi en septembre 2017, l’Avant-Goût de la Cuisine Commune accueille les premiers ateliers et animations sur un espace de 1800 m² aménagé au cœur de l’ancienne usine. Le 22 mai 2018, la Friche Gourmande démarre sa première saison avec 3 restaurants et 1 bar en plein air.

En 2018, c’est près de 60 000 visiteurs qui se rendront sur le site de Fives Cail pour l’Avant-Goût et/ou la Friche Gourmande.

 

Un site de plus en plus visité

L’année 2018 bat de nombreux records de fréquentation. Plus de 1200 visiteurs viennent découvrir le projet  avec les 80 visites animées par Soreli.

Pour les Journées Européennes du Patrimoine, ce sont 11 visites, plus de 350 visiteurs et 200 coureurs qui découvrent l’intérieur du site ouvert pour l’occasion.

L’avant-goût de la Cuisine Commune, la Friche Gourmande et l’espace d’accueil du projet offrent une programmation multiple : + de 55 000 clients à la Friche Gourmande entre mai et septembre, + de 80 événement et réunions d’information dans l’espace d’accueil régulièrement mis à disposition par Soreli et de nombreux ateliers, conférences dans le pavillon gourmand.

Démarrage des chantiers des Halles Gourmandes

La réhabilitation de la halle F6, partie ouest démarre. 

Avec la construction sur plus de 2000 m² d’un food-court, une cuisine solidaire partagée et un incubateur culinaire, le tout complété par une serre agricole expérimentale en gestion autonome.

Fiche Halles Gourmandes

L’ancienne infirmerie transformée en espaces de travail

Un ancien bâtiment qui a servi de bureaux d’ingénierie puis
d’infirmerie pendant l’activité industrielle démarre sa réhabilitation au printemps 2019 sur le Cours Jean François Cail. Le bâtiment,
proche dans son aspect et sa structure de celui de la Bourse
du Travail, présente des détails soignés de briques et de
menuiseries, aujourd’hui dégradés par le temps. Dans le cadre
de la réhabilitation du bâtiment, le promoteur BECI, accompagné
par l’Agence d’architecture O, a prévu de lui redonner son état d’origine, dans la perspective de lui faire accueillir 1000 m² de bureaux à destination de « créatifs ».

 

c Willy Pulse
Le bâtiment BA2 transformé par l'agence O Architecture | Becity ©Willy Pulse

Le 29 juin 2019, le site accueille les Fêtes de Fives 2019 et près de 7000 visiteurs le temps d’un après-midi

L’opération Axessio sort de terre 

Face à la bourse du travail, les 124 premiers logements de Fives Cail arrivent. Pour dessiner et penser ces bâtiments, ce sont trois cabinets d’architectes (Lalou Lebec, Bruther et ZigZag) qui ont mis en commun leur réflexion et vision de ce nouveau morceau de ville.

Ils ont ainsi imaginé un projet singulier et qualitatif à l’échelle du quartier et de la métropole lilloise.

Le projet architectural qui porte sur 9 bâtiments s’inscrira en résonance avec le site. On y retrouvera 71 logements collectifs, 16 logements individuels, 37 logements semi collectifs et des locaux collectifs et mutualisés dont 1 parking silo qui offriront une richesse de modes d’habiter.

Étudiés pour être d’une grande qualité de vie, l’ensemble de ces logements sera traversant, certaines toitures seront habitées ou végétalisées, des jardins seront partagés, des logements seront flexibles et évolutifs… 

Des bâtiments permettant une intimité de vie pour les futurs habitants conjuguée à une performance énergétique élevée.

Ainsi, il est recherché une réduction des charges énergétiques pour les locataires et propriétaires, avec une enveloppe bâtie très performante, un objectif de niveau passif pour certains bâtiments et l’intégration de 100% d’énergies renouvelables (création d’un mini réseau de chaleur interne à l’îlot alimenté par une chaufferie centrale et des panneaux photovoltaïques sur certaines toitures).